Pour recevoir les nouveaux articles, entrez votre adresse mail

Comment régler rapidement une dispute ?

La dispute de couple, ce malheureux équilibre

Psychologiquement, il faut savoir que la dispute est un rééquilibrage dans le couple. Elle permet d’évacuer les tensions et de parler (ou de crier, c’est selon !). N’allons pas jusqu’à dire qu’elle est nécessaire mais elle a tout de même quelques vertus. Mais deux personnes qui se disputent peut vite devenir une grande source de stress. Or ce stress, lui, est inutile, surtout dans la vie de couple.

Parfois (et nombreux sont ceux qui se reconnaitront), on ne sait pas comment désamorcer une dispute déjà enclenchée. Pour vous aider, voici quelques pistes de réponse. votre but n’est évidemment pas de tout briser, on le comprend bien…

colere-dispute-celibest

Premier pas : se poser et respirer

Cela peut paraître tout simple mais quand votre stress est trop lourd, que les larmes montent et que les mains tremblent d’énervement, la meilleure attitude à adopter est de s’isoler. Vous avez soudainement besoin de calme pour laisser votre esprit s’apaiser un peu et reprendre une attitude logique et sereine.

Le fait de s’éloigner de la source de stress n’est pas une faiblesse, bien au contraire. C’est une force de pouvoir trouver l’énergie suffisante pour stopper la dispute avant qu’elle ne cause des dommages irréversibles. À ce stade, en effet, rien n’est réglé mais vous avez fait un grand pas : celui de ne pas aggraver les choses.

Ensuite, concentrez-vous sur vous, votre personne, votre respiration. Non, vous n’êtes pas égoïste ! Vous n’êtes pas égocentrique. Vous avez le droit de respirer calmement et de penser à vous. Cette technique vous permet d’éloigner mentalement la dispute. Ne vous posez aucune question, ne ramener pas les mots déchirants qui viennent d’éclater (ils viendront vous heurter plus tard), ne laissez pas le stress et la colère dominer votre esprit. Respirez doucement et suivez mentalement le chemin que prend l’air dans votre corps.

Second pas : ne pas chercher de coupable, ni de responsable

Sans chercher la responsabilité, commencez à vous remémorer la source de la dispute :

  • un chausson mal rangé
  • un ton trop élevé
  • une porte claquée
  • etc.

C’est précisément cet élément bénin qui est le déclencheur de la dispute. Il est forcément futile et innocent. Toutefois, il prend une importance particulière puisqu’il représente l’arbre qui cache la forêt. Vous en avez parfaitement conscience mais il faut faire les choses dans l’ordre. Dès que vous avez trouvé, notez-le sur une feuille ou dessinez-le si vous êtes plus à l’aise avec le dessin.

Ensuite, définissez pourquoi ce événement a été la source de la dispute. Voici quelques idées :

  • la personne le sait mais continue à faire ce geste qui vous énerve
  • la personne ne souhaite pas changer ses habitudes
  • la personne le fait exprès dans le but de provoquer la même dispute à chaque fois
  • etc.

Les raisons sont nombreux et vous appartiennent.

Troisième pas : changer votre attitude pour changer celle de l’autre

Maintenant que vous remarquez que cette dispute n’est pas si importante qu’elle en avait l’air, vous avez la possibilité de la désamorcer. Dans un premier temps, faites taire votre colère. Même si elle vous semble (ou semblait) justifiée, elle attise la colère de votre partenaire et vous devez stopper ce phénomène pour sortir de la dispute. Vous pouvez agir physiquement en tapant contre un coussin, un punching ball ou des mousses ! Si vous parvenez à la chasser sans acte physique, c’est bien aussi : vous avez une bonne maîtrise de votre mental !

Votre but maintenant est de changer votre attitude. Attention, vous n’êtes pas dans l’excuse. Et vous n’êtes pas tenu de vous excuser non plus si vous n’estimez pas avoir obligation de le faire. S’excuser pour une dispute n’est pas toujours le meilleur moyen d’y mettre fin.

Pour commencer, vous devez changer votre attitude en sortant de la colère. Ensuite engagez la discussion en gardant un ton le plus neutre possible.

  • Je me suis emporté, mais j’aimerai qu’on discute calmement de certaines choses…
  • Peut-on parler ? Dans ce cas, je voudrais aborder certains point avec toi, calmement…

Notez qu’à travers ces deux exemples, vous n’accusez pas. Le « Tu » n’est pas utilisé, mais « Je ». Cette différence est importante car elle permet d’ouvrir l’esprit de l’autre personne pour la rendre plus réceptive à une réponse positive.

De toute façon, vous ne pouvez pas parler pour l’autre personne. Le résultat précédent était la dispute. Alors parlez pour vous.

  • Je n’accepte pas cette situation
  • Je voudrais qu’on parle calmement de ce qui vient de se passer…
  • ça me rend dingue quand ça traine comme ça…
  • je voudrais juste avoir une maison rangée parce que j’aime ça

Ces phrases sont plus faciles à entendre que :

  • pourquoi tu ne ranges jamais ces satanés chaussons ?
  • tu le fais exprès, tu veux juste me rendre dingue !

De plus, en répondant avec une voix plus faible que celle de la personne qui vous hurle dessus de colère, vous verrez que le ton va naturellement baisser au bout de quelques minutes. Pourquoi continuer à crier sur une personne qui parle normalement ?

Pour conclure

Désamorcer une dispute n’est pas chose facile, tout simplement parce que ça implique des sentiments puissants qui dominent l’esprit. On dit bien que la colère est mauvaise conseillère… non ? Alors ne la laissez pas diriger vos sentiments et votre couple. À noter que cette technique fonctionne aussi très bien sur les enfants ou entre amis ! 🙂

Donner votre avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.